Le modelisme fait de nombreux adeptes à travers le monde et l’objet d’un commerce florissant ainsi que le démontre, par exemple, le catalogue en ligne modelisme-vartex.com. Mais que recouvre cette activité de loisir universelle et quelle est son origine?

Définition du modelisme

Le modelisme est une branche du maquettisme qui consiste à reproduire des véhicules à une échelle réduite, mais également à les équiper de moteurs électriques ou thermiques qui permettent leur mobilité et leur commande à l’aide d’une radiocommande. Dans le jargon du modéliste on parle alors de voiture rc, de voiture thermique, de bateau rc, d’helico rc ou d’avion rc. Mais quand est donc née cette passion pour les modèles réduits dynamiques ?

Les origines du modelisme

Elles sont à rechercher dans les années 1920 et le modelisme avait comme objectif alors, de reproduire à une échelle moindre les prototypes des véhicules routiers, navals ou aériens à l’aide de métal, de bois légers, de papier et de soie. La motorisation des modèles aériens dynamiques était très sommaire et seul le vol libre était autorisé. Il fallait alors lancer son aéronef à la main et attendre qu’il revienne sur terre guidé par les seuls courants.

La problématique du vol fut résolue avec l’apparition des premiers moteurs thermiques diesel et ne restait donc qu’à résoudre celle de la commande à distance, vite solutionnée par l’invention d’émetteurs-récepteurs.

Les premiers émetteurs-récepteurs n’étaient autres que des émetteurs bip-bip à une ou deux voies aux fonctions extrêmement sommaires puisque les seules manœuvres possibles consistaient en trois injonctions : tourner à droite, tourner à gauche ou aller tout droit.

Les années 50 voient l’apparition des
émetteurs-récepteurs à fonctions proportionnelles qui permirent dès lors un pilotage beaucoup plus affiné de l’avion rc ou de l’helico rc.

Parallèlement à cette évolution des accessoires de radiocommande, l’on vit celle des matériaux et, balsa, matériaux composites tels résine polyester, époxy ou tissu de verre permirent de faire évoluer notablement la conception et les performances des modèles réduits.

L’ensemble de ces progrès aboutit à vulgariser le modelisme et à susciter l’intérêt d’un public plus large qui fut vite soucieux de parfaire ses connaissances et d’exhiber ses modèles. Une vague de concours, de meetings et d’expositions déferla alors à travers le monde.

A l’heure actuelle, un nombre incroyable de modèles sont miniaturisés et certains passionnés n’hésitent plus à les mettre en scène dans des dioramas aux détails minutieux. Il en va ainsi des passionnés de véhicules militaires qui reproduisent des scènes de guerre fictives ou ayant existé, ou des férus de modelisme ferroviaire qui reconstituent personnages, végétaux et équipements matériels à l’appui des scènes de gare ou des portions d’itinéraires ferroviaires.

Par ailleurs, les progrès techniques (moteur thermique ou moteur à réaction) occasionnent des performances jamais égalées qui attirent toujours plus de passionnés pouvant s’offrir ainsi un helico rc propice aux voltiges les plus folles ou une voiture rc qui peut atteindre allègrement les 300 km/h sur piste circulaire. On est loin désormais des petites voitures statiques miniatures que l’on collectionnait religieusement dans une belle boite en carton!

Outrage Navicraft est un bateau rc off shore RTS (Ready-To-Sail) équipé d’un moteur 26 cc essence qui le propulse sur les eaux à une vitesse vertigineuse. Commercialisé chez modelisme-vartex, il n’est pas à la portée de toutes les bourses mais la qualité a un coût !